La genèse

Été 2018 - Edimbourg, capitale d'Écosse

Tony et Joe sont deux amis de longue date. Inséparables malgré leurs désaccords constants, chacun a voulu raconter la genèse de Cojones :

“Dès notre arrivée à Edimbourg, nous nous sommes installé dans une taverne locale, une bière à la main ! Des cornemuses aux murs, tout le monde était en kilt, la soirée commençait bien !

Après quelques temps (et quelques bières), le programme du lendemain a été abordé : Joe voulais marcher autour du lac, tandis que je préférais partir visiter la distillerie du coin.

Le débat s’enflammant, des regards ont commencé à se tourner vers nous.

C’est là que le tavernier est venu à notre table. Mettant sa main à sa poche, il nous a raconté comment il réglait les problèmes de ce genre et a sorti six dés en bois avec des symboles étranges. Je me rappellerai toujours de ce qu’il nous a dit : «Dans mon pub, c’est toujours celui qui a la plus grande qui a raison !»

Il nous expliqua qu’à chaque fois qu’il y avait un différend entre deux personnes dans son pub, ceux-ci étaient obligé de le régler en jouant aux dés.

C’est ainsi que nous avons fait notre première partie de King Size et que Cojones est né !”

Tony ThunderQ

“J’aime la randonnée, me balader dans la nature, observer la faune et la flore. C’est pourquoi Tony et moi sommes parti en Écosse pour des vacances.

Après plusieurs jours dans la nature, Tony n’arrêtait pas de se plaindre, prétextant vouloir retrouver la civilisation. C’est à ce moment-là qu’est apparu un berger en kilt et son troupeau de moutons. Entendant les plaintes de Tony, il nous aborda afin de nous demander quelle mouche avait piqué mon comparse.

Après avoir écouté Tony lui expliquer toute l’histoire, le berger, avec un grand sourire, mit la main à sa poche et en sortit six dés en bois avec des symboles étranges.

Il nous raconta une vieille tradition de berger : «Pour passer le temps, nous, les bergers, aimons bien jouer au jeu des comparaisons : le plus grand troupeau, le plus beau mouton, la laine la plus douce, … Et pour se départager, on se compare la… Enfin, vous voyez ! Et pour éviter que je gagne tout le temps, les autres préfèrent le faire avec les dés, comprenez pourquoi !» dit-il en montrant les dés.

C’est ainsi que nous avons fait notre première partie de King Size et que Cojones est né !”

Anaconda Joe

Tout ce que vous pouvez retenir, c’est que durant un séjour en Écosse, un local en kilt (tavernier ou berger) a sorti six dés en bois et les a fait jouer à King Size pour les départager.

Depuis ce jour-là, Tony et Joe ont toujours en poche 6 dés en bois avec des symboles étranges et répandent du plaisir grâce à King Size !

 

Le kilt, voilà l’élément typique chez Cojones !

 

Créé en 2018 par Tony ThunderQ & Anaconda Joe, cette start-up belge ne se prend pas au sérieux !

Chez Cojones, on souhaite avant tout mettre en avant des jeux aux mécaniques funs qui vous feront passer de bons moments entre amis.

 

N’ayant pas de limite, Cojones est un éditeur qui ose !